20e Dimanche ordinaire B

imagesLe pape François ne cesse de redire que, sans cette relation d’intimité avec ce  pain, nous sommes des chrétiens païens, des chrétiens qui souffrons de myopie en regard de ce pain.  Pouvons-nous nous avouer, sans nous mentir, que ce pain change vraiment nos vies ? Pouvons-nous identifier comment ce pain nous fait grandir, nous fait vivre comme des sages et non comme des fous ? Pas facile de répondre. Pourtant ces sont nos réponses personnelles à ces questions qui nous font comprendre que Jésus est l’être le plus extraordinaire que j’ai rencontré.